Michèle Mouton

Ceci est un petit hommage à Michèle Mouton, qui n’a jamais eu peur de relevé des défis. Une de nos icônes, la patronne de Ravage.

Michèle Mouton a remporté quatre rallyes en mondial et quatre en européen.

Née le 23 juin 1951 à Grasse (ville organisatrice du Rallye Grasse-Alpin), surnommée parfois par ses pairs français et la presse ouest-allemande Le beau volcan noir, est une pilote de rallye française, fille d’horticulteurs provençaux, dont la vocation première était de devenir éducatrice spécialisée pour adolescents en difficulté.

Les pilotes de rallye françaises Michèle Mouton (saluant) et Françoise Conconi remportent la coupe des Dames sur Alpine Renault, le 22 janvier 1976 lors du Rallye de Monte-Carlo.
Michèle Mouton participe pour la première fois au championnat du monde lors du Tour de Corse 1974 puis remporte 4 rallyes en mondial sur Audi Quattro (1981: Rallye de Sanremo, 1982: Rallye du Portugal, 1982: Acropolis Rally, 1982 :Rallye du Brésil). Sa dernière course se termine par un abandon au Championnat du monde, au Tour de Corse 1986., Image: 68247799, License: Rights-managed, Restrictions: , Model Release: no, Credit line: Profimedia, AFP

Comme copilote et membre du Groupe Compétition Grasse, elle participe pour la première fois au Championnat du monde des rallyes lors du Rallye Monte-Carlo 1973 (le 19 janvier), aux côtés de Jean Taibi sur une Peugeot 304 S.

Comme pilote désormais, elle participe pour la première fois en compétition nationale au rallye Paris-Saint-Raphaël féminin en 1974 et, la même année au Championnat du monde des rallyes lors du Tour de Corse, le 30 novembre, sur une Alpine Renault A110 1800 avec laquelle elle sera classée 12e (copilote Annie Arrii).

Michèle Mouton dans son Audi

Sa dernière participation au Championnat du monde, au Tour de Corse 1986 sur une Peugeot 205 Turbo 16, se terminera par un abandon.

Parallèlement aux rallyes, elle dispute, aux côtés de Christine Dacremont et Marianne Hoepfner, les 24 heures du Mans 1975 sur une Moynet LM75 (construite par André Moynet) du team Société Esso, et gagne la catégorie 1 601 à 2 000 cm3 (21e au général), finissant derrière l’autre écurie féminine, d’Anny-Charlotte Verney (11e).

En 1988, Michèle Mouton participe à la création de la Race of Champions en mémoire de Henri Toivonen. En 2010, elle devient la première présidente de la commission de la FIA ayant pour but de promouvoir les femmes dans le sport automobile. Lorsqu’il est devenu président de la FIA, Jean Todt a annoncé sa volonté de nommer des directeurs pour les grands championnats. Michèle Mouton a été nommée manager du championnat du monde des rallyes le 4 février 2011.

source Wikipedia